The Risen Dread – Night Hag

The Risen Dread – Night Hag

Après un premier EP, paru en 2019 et appelé Delusions, les irlandais de The Risen Dread s’attaquent au format long, et s’appuient sur le label français M&O Music pour leur premier album. Night Hag est présenté par le groupe comme un concept album centré autour du thème des maladies mentales.

Au fil du disque, chacune des 11 chanson aborde différents axes autour de ce sujet. Et il faut croire que les dublinois ont beaucoup à en dire, puisqu’on parle d’une déferlante de pas moins de 54 minutes de growl. L’influence omniprésente de Lamb Of God sautes aux oreilles, comme en témoigne par exemple l’excellent morceau Silent Disease :

On pourrait facilement classer Night Hag dans le groove metal et le thrash moderne, avec plusieurs chansons qui évoquent parfois des classiques comme Pantera ou même Suicidal Tendencies. Andreas Kisser, guitariste de Sepultura, fait même une apparition sur le morceau White Night :

Cependant, les inspirations de The Risen Dread ne s’arrêtent pas là puisqu’on retrouve aussi des éléments bien présents issus du hardcore, ainsi que quelques accents death voir heavy metal. La production est très convaincante, bien qu’un peu fortement compressée à mon goût. C’est sans doute l’époque qui veut cela. Le mix n’en reste pas moins équilibré et pêchu.

Il ne fait aucun doute que Night Hag procurera un bon moment à de nombreux métalleux. Cerise sur le gâteau : l’album est disponible en intégralité sur la chaîne YouTube de The Risen Dead. Aucune excuse, donc, pour ne pas y jeter une oreille attentive.

The Risen Dread – Night Hag :

  1. Psychoses (4:18)
  2. Silent Disease (5:10)
  3. Bury Me (4:43)
  4. Obsession (4:57)
  5. Sound Of The Unknown (5:55)
  6. Fallen (4:09)
  7. Deceiver (5:07)
  8. White Night feat. Andreas Kisser (5:51)
  9. Coward’s 9 (4:04)
  10. Lazzaretto (4:27)
  11. The Night Hag feat. Renato Zanuto (5:25)

Laurent