[Album] Tigerleech : Melancholy Bridge

[Album] Tigerleech : Melancholy Bridge

Après un premier album salué par la critique en 2019, Tigerleech revient en force avec un nouvel opus : Melancholy Bridge. Depuis sa formation début 2013, le groupe parisien affine son style et propose un album généreux et cohérent. Si le groupe se considère lui-même proche du stoner et du harcore, Melancholy Bridge déborde largement des frontières de ces sous-genres.

Tout au long des 11 pistes du disque, des riffs puissants et travaillés côtoient des lignes de chant plus lisses qui rendent l’album particulièrement accessible. Des passages plutôt plombés et lancinants cohabitent avec des morceaux qui évoquent les meilleures heures du thrash metal. On se délecte même de quelques subtiles incursions sur le territoire du djent. Difficile de ne pas hocher la tête. Les musiciens sont tous très bons, et donnent le sentiment de s’être bien trouvés, tout simplement.

Côté production, le niveau est également franchement élevé. Le mix, c’est à dire l’équilibre des différents instruments, est parfaitement adapté aux morceaux et au style de Tigerleech. L’ensemble sonne puissant et compact, et le son global reste homogène au fil du disque en dépit de la relative diversité des compositions. Mention spéciale pour le son de basse, à la fois mordant et intelligible, qui trouve à merveille sa place dans le mix.

  1. The Messenger (5min24)
  2. High Level Of Bullshit (4min29)
  3. Melancholy Bridge (7min08)
  4. We As Smart As We Are (5min30)
  5. Pieces Off Me (6min04)
  6. Ode To The Elite (4min12)
  7. Back From The Hearafter (4min36)
  8. Mantis Religiosa (4min23)
  9. Atkelo (2min14)
  10. I’m Against It (4min54)
  11. Primal Catharsis (6min44)

En un mot comme en cent, Melancholy Bridge est un chouette album.

Laurent