Thérapie Taxi a atteint le terminus

Thérapie Taxi a atteint le terminus

Thérapie Taxi à Lyon, c’est fini. Le jeudi 9 septembre 2021 le groupe a mis fin à 3 ans d’une belle histoire avec la métropole lors d’un concert anthologique dans un Radiant-Bellevue caluirard plein à craquer riche d’un public éclectique et prêt à vibrer en harmonie avec ce son maîtrisé qui sait encore rester surprenant malgré sa familiarité. Ce jour-là, la météo a été solidaire de l’occasion et a décider de se parer de son manteau gris le plus solennel mais nous a fait le cadeau de retenir ses larmes, au moins le temps de la soirée.

Comme pour nous remonter le moral, le rayon de soleil Felixita sort de derrière les rideaux et inaugure la soirée avec un délicieux mélange d’une voix douce, des rythmes reposants et des paroles qui donnent envie de retourner sur la côte méditerranéenne. Une prestation à l’image de ses membres, raffinés et puissants. Vivement la suite !

La suite, pour ce soir, sera sans surprise l’adieu au quintet parisien. Dans le noir, un mur de T géants s’allument pour éclairer le fond de scène et nous rappeler à qui nous avons à faire. Les rares à qui le message aurait échappé n’auront qu’à ouvrir grand leurs oreilles et reconnaître PVP, titre qui accompagna tant le début du groupe en faisant partie du premier album que sa fin. C’est déjà dans ces quelques minutes que l’on reconnaît comment et pourquoi Adélaïde, Raphael, Felix, Renaud et Vince ont pu mériter et cultiver un tel succès, dès le début, chacun présent dans la salle a pu sentir et apprécier l’énergie et la générosité mise au service d’un spectacle jamais lassant et toujours engageant.

S’ensuivit un voyage temporel de 2017 jusqu’à aujourd’hui avec une setlist qui vient piocher dans l’ordre chronologique parmi les titres de la formation : Cadence, J’en ai marre, Coma Idyllique, Avec Ta Zouz.

Mention spéciale à la chanceuse personne du public qui a été invitée à se remuer sur scène avec le groupe pendant Mme Klaude, les doutes quant à leur générosité peuvent continuer de se reposer.

Et on reprend sur Rupture 2 Merde puis un medley acoustique pour marquer le coup.

Naïve, Cris des Loups, Pigalle, Crystal Memphis s’enchaînent pour introduire l’Alpha de leur Omega, Hit Sale featuring non pas Roméo Elvis mais deux personnes du public pour bien enfoncer le clou : ce n’est pas seulement le concert des artistes mais aussi celui des fans.

Sitôt fini, place à la fin voilà que l’on peut entendre et apprécier Été 90 et les lumières s’éteignent pour laisser place au fameux jeu du rappel, cher aux artistes et leur public. La séparation est encore prématurée, c’est pourquoi moins d’une dizaine de minutes de clameurs ont suffit pour ramener Thérapie Taxi sur scène. D’abord jouer un peu à Candide Crush pour tromper l’angoisse de la séparation puis faire face à la réalité et s’énerver grâce à Salop(e). Va bien te faire en***er, sa***e et merci pour tout.

Cet ultime concert lyonnais fut mémorable à bien des égards notamment en raison du jeu de scène de Adélaïde et Raphaël que l’on a cru se jeter dans la foule à maintes reprise, on fermera les yeux sur les distributions de rhum coca à la foule.

Merci au groupe d’avoir accepté de rencontrer le public pour des photos et des dédicaces malgré leur fatigue après une telle performance.

Merci à toute l’équipe d’accueil et de sécurité du Radiant-Bellevue pour leur bienveillance et un grand merci à La SAS pour l’opportunité de couvrir un tel événement.

Thérapie Taxi c’est fini mais les souvenirs, eux, seront éternels.

Ralph