Plane’R Fest 2022 : Line Up ultra détaillé et Running Order !

Plane’R Fest 2022 : Line Up ultra détaillé et Running Order !

Pour vous donner encore plus envie de venir vous aussi au Plane’R Fest édition 2022 qui aura lieu les 1 et 2 juillet (c’est-à-dire le week-end qui arrive à l’heure d’écrire ces lignes), voici la programmation finale et surtout l’ordre de passage des groupes qui vont passer dans Montcul !

Jour 1 : Vendredi 1er juillet

Ouverture des portes à 18 h 00

VendrediTerminal 1Terminal 2 / Montcul
18 h 50 à 19 h 30Destinity
19 h 30 à 20 h 00« Metal Never Dies » par Metalliquoi ?
20 h 00 à 20 h 50Princesses Leya
20 h 50 à 21 h 30The Roadies Of The D
21 h 30 à 22 h 30Mushroomhead
22 h 30 à 23 h 15Opium Du Peuple
23 h 15 à 00 h 15Lordi DragonForce
00 h 15 à 01 h 00Nanowar Of Steel
01 h 00 à 02 h 00DragonForce Lordi
Running Order du Jour 1

M.A.J. 1er juillet : nous apprenons cet après-midi que Lordi ayant eu un vol annulé, Dragonforce a accepté d’intervertir leur ordre de passage avec eux. Donc, contrairement à ce que nous indiquions précédemment, DragonForce passera à 23 h 15 et Lordi à 1 h du matin.

Terminal 1

DragonForce (UK) : Nommé aux Grammy’s et réputé pour être le groupe jouant le plus vite au monde, DragonForce est connu pour repousser les limites du Power Metal, leur single Through the Fire and Flames, extrait de leur troisième album Inhuman Rampage ayant été reconnu comme chanson la plus compliquée sur Guitar Hero III. Avec un son combinant refrains entêtants de Classic Rock des années 80, mélodies exaltantes et paroles inspirées de thèmes fantastiques, DragonForce a une large palette d’influences. Passionné par l’univers des jeux vidéo, DragonForce aime inclure des sonorités rétros à ses enregistrements.

– Lordi (FI) : Personne ne sait exactement quel est l’âge réel des monstres finlandais ni depuis combien de temps ils sèment la terreur dans le cœur des gens. Officiellement, les monstres du Rock/Heavy Metal Lordi ont été fondés en 1992 par le chanteur, auteur-compositeur, concepteur d’art visuel et créateur de costumes M. Lordi. Le groupe a de profondes racines finlandaises et est originaire de la ville de Rovaniemi, en Laponie. En 2006, ils ont célébré leur percée internationale en remportant le concours Eurovision.

– Mushroomhead (US) : C’est un groupe de Metal Alternatif connu pour ses masques et ses performances théâtrales. Ce groupe novateur s’est forgé de nouveaux horizons dans le monde du Rock et a incité de nombreux groupes à repousser leurs limites et à intégrer l’art dans leur musique. Formé par le batteur Skinny en 1993 à Cleveland (Ohio), le groupe fusionne le Metal, le Metal Industriel et le Rock, le tout combiné à une attitude Punk. Les influences du groupe vont des rythmes entraînants de Pantera aux mélodies sombres de Faith No More, en passant par Pink Floyd.

– Princesses Leya (FR – quasi-Metal) : Grand Amateur de pop acidulé et de chemises interflora, Schoumsky a un rêve : gagner l’Eurovision ! Mais dans son entourage personne ne veut l’aider à part Dedo, « Le prince des ténèbres ». Sauf que celui-ci pose une condition : l’Eurovision oui ! Mais en faisant du Heavy Metal ! Le résultat : un concert humoristique qui fracasse les clichés ! Une battle musicale pour les amateurs ET les détracteurs de sons saturés ! Voici l’histoire du premier groupe de quasi-Metal : les Princesses Leya ! Nous retrouvons dans cette troupe Dedo au chant, Antoine Schoumsky à la guitare & chant, Cléo Bigontina à la basse et Xavier Gauduel à la batterie.

– Destinity (FR) : Pousser toujours plus loin. C’est la force motrice de Destinity depuis la création du groupe en 1996, lorsque les trois membres fondateurs, Mick Caesare (chant), Stephan Barboni (guitare rythmique), Florent Barboni (batterie), se sont réunis alors qu’ils étaient adolescents dans leur petit village juste à l’extérieur de Lyon, en France, autour de leur fascination mutuelle pour la musique extrême. Depuis lors, la musique de Destinity n’a cessé d’évoluer tout en conservant son son in- transigeant, furieux et distinctif. Aujourd’hui encore, les influences des débuts du black/death Metal symphonique de Destinity sont perceptibles dans les nombreuses parties orchestrales qui ponctuent toutes les chansons du groupe.

Terminal 2 Montcul

– Nanowar Of Steel (IT) : Ce sont les maîtres internationaux du parody-Metal. L’humour dans le Metal est une denrée rare, mais Nanowar Of Steel a relancé son existence de manière impressionnante en mélangeant des styles musicaux contrastés comme le ska et le vrai Metal, créant ainsi une formation amusante et fluide. Le groupe s’est formé en 2003 à Rome et se consacre depuis lors à un Metal sans langue de bois.

– Opium Du Peuple (FR) : 7 garçons dont 2 filles [sic] s’emparent de la variété française et la passent à la moulinette Punk, Rock et Metal. Les grands classiques revisités par une bande de doux dingues à l’énergie et à l’imagination débordante. Un spectacle autant qu’un concert, un moment unique ou la mise en scène « cabaresque » ne laisse aucune place à la monotonie d’un dimanche dans la creuse.

– The Roadies Of The D (FR) : Formé en 2013, The Roadies Of The D est « Le Tribute Band » au groupe satirique américain Tenacious D, constitué de Jack Black et Kyle Gass. Le groupe se balade entre l’univers du Rock et du Metal. Ils s’approprient les célèbres morceaux comme Tribute, Rize of The Fenix et même Master Exploder rarement jouée en Live, grand exploit reconnue par Kyle Gass en personne.

– Metal Never Dies de Metalliquoi ? (FR) : Groupe de reprises de classiques du Metal fondé par le lyonnais et Youtubeur Hubert Mollard suite à la sortie de son livre du même nom en 2019. Les deux projets ont le même nom car ils ont le même but : faire découvrir et vivre le Metal de ces 20 dernières années, pour montrer que les vieux groupes plébiscités n’ont pas le monopole du talent ! Accompagné de ses trois musiciens, Hubert vous emmène donc dans un voyage au cœur du Metal moderne grâce à des reprises choisies judicieusement pour leur efficacité en live !

Jour 2 : Samedi 2 juillet

Ouverture des portes à 14 h 00

SamediTerminal 1Terminal 2 / Montcul
15 h 00 à 15 h 30TARDL
15 h 30 à 16 h 00Eight Sins
16 h 00 à 16 h 45Stinky
16 h 45 à 17 h 30Joe La Mouk
17 h 30 à 18 h 15Dirty Shirt STRIVERS
18 h 15 à 19 h 15Infected Rain
19 h 15 à 20 h 00LANDMVRKS
20 h 00 à 21 h 10Steve’n’seagulls
21 h 10 à 22 h 10Sidilarsen
22 h 10 à 23 h 20Sepultura
23 h 20 à 00 h 10Shaârghot
00 h 10 à 01 h 20Lacuna Coil
Running Order du Jour 2

M.A.J. 2 juillet : nous apprenons que l’un des musiciens de Dirty Shirt ayant eu son vol annulé, leur prestation fait les frais de son absence. Les organisateurs ont proposé aux excellents STRIVERS (Metal forgé dans un alliage de thrash et de heavycore mélodique) de les remplacer. Le groupe local, finaliste du tremplin Plane’R Fest et déjà sur place, a immédiatement accepté. Le vieil adage sera donc respecté : « Quand quelqu’un sort de Montcul, quelqu’un y rentre »

Terminal 1

– Sepultura (BR) : Il va sans dire que la scène Metal mondiale ne serait pas la même sans Sepultura. Depuis 35 ans maintenant, les icônes brésiliennes ne sont pas seulement un groupe vénéré dans le monde entier ; elles ont été, sont et seront toujours à l’avant-garde du Thrash Metal, ouvrant la voie depuis la sortie de leur légendaire premier album «Morbid Visions» en 1986. Tout en s’imposant rapidement comme les leaders de la seconde vague de Thrash dès la fin des années 80, ils n’ont à ce jour jamais été près de stagner. « Quadra », leur dernier opus sorti en février 2020, est la preuve d’une volonté inébranlable, d’une soif inassouvie et d’une qualité si élevée qu’il est étonnant que ce groupe n’implose pas.

– Lacuna Coil (IT) : Les superstars italiennes de Metal alternatif Lacuna Coil changent encore une fois de paradigme avec leur nouvel album, Black Anima. Tout comme Comalies (2002), Shallow Life (2009) et Delirium (2016) ont fait monter les enchères et propulsé le groupe milanais dans les hautes sphères du Metal, Black Anima dépasse tout cela. C’est à la fois un regard dur sur le passé et un sprint courageux vers l’avenir. Après deux ans de préparation, le neuvième album de Lacuna Coil arrive après que le groupe a publié son premier livre, Nothing Stands in Our Way, en 2018 et a célébré de manière propice son 20e anniversaire avec un spectacle live ultra exclusif et complètement fou à Londres. Lacuna Coil n’a jamais craint de travailler dur. Ils n’ont pas non plus réfréné leurs impulsions créatives pour pousser les choses jusqu’à leur limite absolue.

– Steve’n’seagulls (FI) : Le phénomène viral d’Internet, Steve’N’Seagulls est de retour ! Pour les non-initiés, le groupe originaire de Finlande est devenu célèbre grâce à ses reprises Bluegrass de classiques du Metal et du Hard-Rock, qui se sont avérées extrêmement populaires, attirant des fans du monde entier. Début 2020 le groupe est entré en studio pour finaliser son 4ème album qui comportera toujours plus de titres originaux et de nouvelles perspectives pour Steve’N’Seagulls qui n’oublie pas ses racines. Les Finlandais, connus pour leurs performances live originales et décalées, enchaînent les tournées à travers le monde.

– Infected Rain (MO) : La prochaine sortie d’Infected RAIN fera suite à leur dernier album complet, Endorphin, sorti en 2019 et comprenant des titres favoris des fans aux multiples facettes. Des cris et des growls féroces, des riffs lourds et des rythmes martelés combinés à des samples ingénieux font du style d’INFECTED RAIN un mélange énergique des meilleurs styles de Metal moderne que la scène Metal a actuellement à offrir. Formé en 2008, le groupe fait sa première apparition sur scène la même année, lors d’un concert dédié à Slayer. Le groupe est ravi d’annoncer qu’il est entré en studio pour commencer l’enregistrement de son cinquième album complet !

– Joe La Mouk (FR – Heavy Metal parodique) : emmené par le vidéaste Gaël Mectoob, c’est un OVNI du Metal français qui distille du Punk Heavy depuis plus de 20 ans.

– Eight Sins (FR) : Ce sont les gagnants du tremplin qui était organisé au Rock’n eat le vendredi 13 mai. Beers & Moshpit : Deux mots qui définissent parfaitement les Grenoblois de Eight Sins. Groupe de Thrash Hardcore fondé en 2006 par une bande de potes animés par la même passion et le même objectif : donner le meilleur sur scène quoiqu’il arrive. Grandement influencé par le Thrash américain ainsi que le New-York Hardcore, la musique d’Eight Sins est rapide, lourde, précise et taillée pour le live. Après plus de dix ans d’existence, cinq enregistrements studio, plusieurs clips originaux et de nombreux concerts en Europe, le groupe s’est forgé une solide réputation dans la scène Hardcore-Metal française. Ce qui lui aura notamment permis de partager l’affiche avec de grands noms comme Sepultura, Walls of Jericho, Agnostic Front, Terror, Municipal Waste, Madball, Sick of it All, Unearth, Black Bomb A ou encore Lofofora… et également de se produire au Hellfest. A chaque concert la même intensité́ et énergie, Eight Sins envoi son set avec rage et passion. C’est au moment de monter sur scène que la fête commence et personne n’en sortira indemne !! Le groupe est formé de Julien Alves (Batterie), Arnaud Groby (Guitare), Loïc Pouillon (Chant) et Mikael Loran (Basse).

Terminal 2 Montcul

Shaârghot (FR) : Après avoir blindé le Temple au Hellfest 2019 avec 12 000 festivaliers enragés, deux sold-out parisien sur le dernier trimestre 2019 et fort d’une soixantaine d’incursions en France, en Belgique, aux Pays Bas, en Suisse, et en Allemagne, Shaârghot et sa garde rapprochée revient avec force et fracas ! Implacable et toujours rageur, le groupe revient avec un nouveau show des plus énergiques pour célébrer leur nouvel opus The Advent Of Shadows ! Des performances incluant costumes postapocalyptiques et un Metal martial aussi dansant que percutant, ou les guitares hurlantes telles des tronçonneuses se mêlent aux synthés acides et ravageurs. De notre côté, nous avions eu le plaisir de les découvrir lors de la seconde journée du Bridge To Hell 2021.

Sidilarsen (FR) : Le groupe est de retour avec un nouvel album On Va Tous Crever. En cette époque troublée, ce nouvel opus est une révolution et les SIDI ont déterré la hache de guerre. A l’image du titre de l’album, c’est par le versant sombre qu’ils abordent cette nouvelle année. Plume en maître d’œuvre pour une production à l’américaine, avec un son Metal, saignant, violent. Leur Metal électro sort les dents et met la rage des guitares au premier plan. Nul doute que leur retour sur scène va marquer les mémoires. Plus lourd, plus fort, Sidilarsen est en feu. Prêts pour l’incendie ?

– LANDMVRKS (FR) : C’est le nouveau challenger de la scène Metal française et sans doute l’un des newcomers les plus en vogue du moment. En studio ou sur scène, tout est hyper chiadé. Après une signature sur Arising Empire/Nuclear Blast, le groupe sillonne depuis bientôt 3 ans l’Europe en support de groupes comme While She Sleeps ou Napoleon et revient d’une tournée au Japon avec Polaris.

– Dirty Shirt (RO) : Le groupe roumain Dirty Shirt a gagné sa notoriété au niveau international pour son mélange unique de Rock/Metal moderne et des musiques traditionnelles de l’Europe de l’Est, non seulement en studio, mais aussi transposé sur scène.

Stinky (FR) : Haute figure du milieu punk/hardcore nantais, STINKY c’est plus de 350 concerts dans 15 pays différents, 4 tournées européennes, trois albums. Leur musique est un réel mélange d’influences variées, allant du Metal au Punk. Cette attirance non dissimulée pour la mélodie couplée à une affinité pour la violence fait du combo une petite bombe d’énergie et d’agressivité. Le groupe a foulé les scènes de nombreux festivals européens et partagé la scène avec des groupes de renoms tels que Sick Of It All, Anti Flag, Terror, Comeback Kid, Millencolin, Sum 41, Against me… Nous les avions découverts l’an dernier lors de la première journée du Bridge To Hell 2021.

– TARDL – The Amsterdam Red Light District (FR) : Originaire de Lyon, le groupe de hardcore moderne The Amsterdam Red Light District est un groupe de scène plus que tout autre. Influencé par des groupes tels que Refused, Fever 333, Raised Fist ou Stray From The Path, TARLD a partagé la scène avec de grands noms du Metal et Punk à travers l’Europe et le Japon et a également joué dans des festivals européens majeurs tels que le Hellfest, Jera On Air, Resurrection Festival, Groezrock, Tells Bells, Sylak Festival, etc. Les textes sont principalement inspirés par le siècle des Lumières, cen- trés sur l’idée que la raison est la première source d’autorité et de légitimité, et prônent des idéaux tels que la liberté, le progrès, la tolérance ou la fraternité.

Nous espérons qu’avec une telle programmation pour cette édition 2022, vous aurez vous aussi l’envie de (re)découvrir Montcul !

Site du festival Plane’R Fest : https://planerfest.com/

Billetterie : https://web.digitick.com/ext/billetterie5/?site=planerfest

Évènement Facebook : https://www.facebook.com/events/813884145710781

Réseaux sociaux du festival :

 

Bastringue.fr est un média sans but lucratif, n’hésitez pas à partager notre article sur les réseaux sociaux afin de nous donner un coup de pouce.

Olivier

"La vie sans musique est tout simplement une erreur, une fatigue, un exil." - Friedrich Nietzsche